2013

This content is available in French and German only.


Action humanitaire révoquée prématurément – Les facilités d’entrée pour les réfugiés syriens sont levées
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR a appris avec beaucoup de regret la levée de la mesure visant la protection des réfugiés syriens, adoptée avec succès par les autorités en septembre 2013. Une participation civile accrue aurait permis à la Suisse de sauver plus de vies encore par le biais de cette action humanitaire lancée par la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga. L’OSAR exige que les allégements en matière de visa restent possibles au moins dans les cas de rigueur.

Remise de la pétition sur le Sri Lanka: Plus de 25 000 personnes ne se laissent pas éblouir
Berne – Lausanne, le 14 octobre 2013. 25’324 personnes ont signé la pétition lancée le 2 septembre par Amnesty International, la Société pour les peuples menacés (SPM) et l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR). La pétition demande au Conseil fédéral de s’engager pour les droits humains au Sri Lanka et de protéger les requérants d’asile sri lankais en Suisse. Le document est remis aujourd’hui à la Chancellerie fédérale, en présence des directeurs des trois organisations.

Réussir ensemble! La Suisse fête les Journées du réfugié 2013
Le travail ne rime pas seulement avec indépendance financière, mais aussi avec reconnaissance et sentiment d’appartenance. C’est pourquoi l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés UNHCR et l’Office fédéral des migrations ODM, veulent montrer à l’occasion des Journées du réfugié 2013, ce que l’économie et la société ont à gagner en offrant à des réfugié-e-s non seule-ment une protection, mais aussi du travail. A Berne s’est déroulée au-jourd’hui la manifestation de lancement des Journées du réfugié, qui sont cette année organisées autour de l’idée directrice « Réussir ensemble ».

L’Armée du Salut désormais membre de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR
L’Assemblée générale de l’Organisation suisse d’aide aux réfu-giés (OSAR) accueille un nouveau membre: la fondation Armée du Salut Suisse. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) est la principale organisation de Suisse spécialisée dans le domaine de l’asile. Déjà forte de cinq membres, la section suisse d’Amnesty International, Caritas Suisse, l’Entraide Protestante Suisse (EPER), l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO) et l’Union suisse des comités d’entraide juive (USEJ), la direction de l’OSAR inclut désormais un autre poids lourd du domaine de l’asile: la fon-dation Armée du Salut Suisse.

Syrie: la Suisse doit agir!
La Suisse doit laisser entrer les personnes vulnérables de Syrie qui ont de la famille ici. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR reçoit presque quotidiennement des appels désespérés de Syriennes et de Syriens domiciliés en Suisse. Ces gens ne veulent qu’une seule chose: mettre en sécurité leurs proches dont la vie et l’intégrité physique sont menacées. Après la suppression de la procédure à l’ambassade, l’OSAR constate maintenant une impérieuse nécessité d’agir, car le «visa humanitaire» que les politiciens ont proposé en remplacement semble ne pas fonctionner.

Test du modèle hollandais appliqué à la Suisse
Voici dix jours, la Conférence sur l’asile de la Confédération et des cantons a donné le feu vert à une restructuration du système d’asile suisse. Mercredi et jeudi de cette semaine, 280 spécialistes du monde scientifique, de l’administration et de la société civile réunis à Berne à l’occasion du 5e symposium suisse sur l’asile se sont penchés sur le nouveau système d’asile. Il est apparu que la Confédération et les cantons se sont écartés du modèle hollandais sur des points importants, ce qui pourrait notamment poser des problèmes de protection juridique et d’efficacité de la procédure. Lors de ce congrès organisé par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) et le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga s’est prononcée en faveur d’une collaboration active de la société civile pendant la phase test qui commence prochainement.

Tournant annoncé dans la politique d’asile
Lors de la conférence sur l’asile du 21 janvier, les cantons ont donné leur feu vert pour la restructuration du système d’asile suisse telle qu’ébauchée par un «groupe de travail Confédération-cantons». Cette restructuration ins-pirée du «modèle hollandais» implique d’une part des changements dans la procédure d’asile, en prévoyant que les décisions sur le besoin de protec-tion en Suisse devront être rendues à l’avenir dans un délai raisonnable. D’autre part, il est question des structures, coopérations et processus né-cessaires dans ce cadre. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR soutient en principe la réorganisation proposée, mais regrette que la Suisse s’écarte du «modèle hollandais» pour certains points essentiels et n’utilise pas pleinement tous les avantages que le nouveau système permettrait en cas de mise en œuvre cohérente.