Media

Media representatives will find quick access here to information, media releases, photo material and our contact partners.

This content is available in French and German only.

Communiqués de presse actuels

L’OSAR exige de renoncer aux renvois vers la Hongrie
En guise de mesure dissuasive, la Hongrie veut interner toutes les personnes réfugiées et commet ainsi une violation des droits humains fondamentaux. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR condamne fortement cette mesure. Il est dès lors demandé à la Suisse non seulement de suspendre tous les renvois Dublin vers la Hongrie, mais également de traiter et de trancher sur toutes les demandes d’asile de personnes qui ont traversé la Hongrie pour entrer en Suisse.

Requérant-e-s d’asile en quête de sécurité coincé-e-s entre la loi et la dure réalité en Italie
Le Danish Refugee Council et l’Organisation Suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) publient le 9 février 2017 un rapport conjoint sur la situation des personnes vulnérables transférées en Italie en vertu du règlement Dublin III. Le rapport éclaire en particulier la situation des personnes vulnérables, montre que les conditions d’accueil en Italie varient fortement et que les personnes sont exposées à des risques de violations des droits humains.

Arrêt négligent du TAF en toute connaissance de cause
«De notre point de vue, l’arrêt du Tribunal administratif fédéral est inacceptable. Le Tribunal souligne lui-même que la situation en Erythrée est dangereuse mais se plie en même temps à la pression publique», explique Miriam Behrens, Directrice de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés. L’OSAR exige que la désertion ainsi que le refus de servir continuent d’être considérés comme des motifs d’asile pour les procédures en cours. Les requérant-e-s d’asile érythréen-ne-s ne doivent pas être renvoyé-e-s et devraient au moins recevoir le statut d’admission provisoire.

Une offensive pour l'insertion professionnelle est nécessaire
«Nous nous réjouissons de la revendication formulée par la CSIAS concernant l’offensive au niveau suisse vers une insertion professionnelle des réfugié-e-s», soulève Miriam Behrens, Directrice de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR. Pour l’OSAR, il est possible d’appuyer les cours d’initiation professionnelle recommandés par la CSIAS par une évaluation précoce du potentiel individuel des réfugié-e-s immédiatement après leur attribution aux cantons. Qui plus est, en réalignant les contributions d’aide sociale, la Confédération pourrait créer une incitation financière pour les cantons d’en faire davantage pour l’insertion professionnelle.

De meilleures chances pour les personnes admises à titre provisoire
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR prend acte avec soulagement de l’amélioration des conditions cadres de l’intégration professionnelle pour les personnes admises à titre provisoire. Avec l’acceptation de la Loi fédérale sur les étrangers et sur l’intégration, le Parlement améliore les opportunités de travail des personnes qui ont obtenu une admission provisoire en Suisse.

L’OSAR salue le geste humanitaire du Conseil fédéral
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR applaudit la décision du Conseil fédéral d’accueillir 2000 personnes vulnérables supplémentaires au cours de ces deux prochaines années dans le cadre du programme de réinstallation («resettlement») du HCR. L’OSAR estime toutefois qu’il manque un concept durable permettant de maintenir ouverts les chemins d’exil légaux pour les réfugié-e-s.

Le projet « Héberger un Migrant » enthousiasme les Vaudois
Plus de cent personnes migrantes sont hébergées par des familles d’accueil vaudoises et partagent avec elles leur quotidien. Une année et demie après son lancement, le projet d’intégration « Héberger un Migrant » est un succès tant auprès des migrants accueillis que des familles qui les logent. Sur une idée de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR), le projet a été inauguré en avril 2015 dans le canton de Vaud, en collaboration avec l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM). Repris depuis avril 2016 par l’EVAM, il connaît un développement croissant et enthousiaste.

Succès du projet « Familles d’accueil »
Une année après son lancement, le projet « Familles d’accueil » est un succès tant auprès des migrants accueillis que des familles les logeant. Initié par l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) et lancé en novembre 2015 dans le canton de Genève en collaboration avec l’Hospice général, le projet pilote a permis de loger plus d’une quinzaine de personnes chez des particuliers.

Un vrai statut de protection au lieu d'une admission provisoire
Les personnes admises à titre provisoire ont un besoin avéré de protection et restent longtemps en Suisse par expérience. Une intégration réussie et la plus rapide possible est donc non seulement dans l’intérêt des personnes concernées, mais également de la société suisse dans son ensemble. Le statut de séjour de ces personnes doit nettement être amélioré et il doit être libéré de la notion de «provisoire». L’OSAR salue le rapport du Conseil fédéral comme premier pas utile visant à l’amélioration de ce statut.

Le football facilite l’intégration
«Le football unit»: voici le leitmotiv des clubs professionnels suisses du 15 au 23 octobre 2016 dans le cadre de «Together2016». Cette campagne de sensibilisation à la cause des réfugiés unit la Swiss Football League (SFL) et ses clubs professionnels, l’Organisation Suisse d’Aide aux Réfugiés (OSAR), le Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM), ainsi que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (HCR).

Stopper les renvois de mineur-e-s non accompagné-e-s !
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR s’est rendue à plusieurs reprises à Côme et Chiasso afin de se faire une idée de la situation sur place et d’analyser la situation juridique. Bilan: l’OSAR identifie un besoin d’agir sur la pratique des renvois et exige l’arrêt immédiat des renvois de mineur-e-s non accompagné-e-s.

Frontières sud: Davantage de transparence
La directrice de l’OSAR Miriam Behrens s’est rendue le 17 et 18 août à Chiasso et à Côme afin d’observer la situation des réfugié-e-s sur place. « Notre objectif est de s’assurer que les droits des personnes en quête de protection soient entièrement garantis », explique Miriam Behrens. Chaque personne qui cherche protection en Suisse doit notamment être transférée au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) en tant qu’autorité compétente, même s’il existe des doutes quant aux motifs de la demande d’asile.

La directrice de l'OSAR observe la situation à Chiasso et à Côme
Depuis hier la directrice de l’OSAR Miriam Behrens sejourne à Chiasso et à Côme afin d’observer la situation sur place. L’OSAR souhaite s’assurer que les droits des personnes en quête de protection sont garantis. Chaque personne qui cherche protection en Suisse doit notamment être transférée à l’autorité compétente en matière de migration. L’OSAR examinera quelles sont les possibilités d’amélioration de la situation et quelles seraient alors les mesures à mettre en place.

Changement de pratique prématuré sur les renvois au Sri Lanka
Pour l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR, le changement de pra-tique annoncé aujourd’hui par le Secrétariat d’Etat aux migrations SEM sur les retours/renvois au Sri Lanka est prématuré suite aux rapports persis-tants, faisant état de torture, d’arrestations et d’enlèvements, notamment dans le Nord du pays. Bien que des progrès aient été réalisés sous l’actuel gouvernement, certaines personnes ne sont toujours pas en sécurité suite à un retour/renvoi au pays.

L'intégration par le jeu à la Journée du réfugié
Malgré la météo imprévisible, les manifestations de samedi sur la Place fédérale ont transmis un message clair: le football est un fac-teur d’intégration.

L’OSAR fête ses 80 ans et n’a jamais été aussi utile
Depuis 80 ans, l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) se démène pour ceux qui cherchent en Suisse une protection contre la guerre et les persécutions. En 2016, sa mission est au moins aussi importante que lors de sa création en 1936, le nombre de personnes en fuite n’ayant jamais été aussi élevé. Dans les premières années, il s’agissait de sauver la vie des requérant-e-s d’asile venant des pays voisins. Aujourd’hui, le défi se trouve dans l’intégration des réfugié-e-s à la société et à l’économie.

Le football, un facteur d'intégration
Les Journées du réfugié 2016 sous le signe du sport. Les phases finales de l’EURO 2016 auront aussi des répercussions sur les Journées du réfugié 2016. La Swiss Football League (SFL) as-sociée aux clubs de Superleague et de Challenge League forment en effet une équipe d’intégration imbattable avec l’Organisation Suisse d’Aide aux Réfugiés (OSAR), le Secrétariat d’Etat aux Migrations (SEM), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la Fondation Laureus Suisse. Le 18 juin 2016, la Place fédé-rale de Berne sera placée sous le signe de l’intégration grâce au football.

Attendre la mise en oeuvre, accélérer l'intégration
Deux jours après la votation sur la nouvelle loi sur l’asile, l’Organisation Suisse d’Aide aux Réfugiés OSAR demande à ce qu’on laisse la marge de manœuvre suffisante pour appliquer rapidement et méticuleusement la décision prise par le peuple. La nouvelle loi doit en effet pouvoir accomplir sa fonction avant l’annonce de nouvelles mesures. L’association faîtière mise beaucoup sur des standards de protection stricts et harmonisés.

Un OUI à des procédures d’asile équitables et correctes
L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés (OSAR) salue l’acceptation de la révision de la loi sur l’asile. Le peuple suisse a ainsi opté pour une politique d’asile constructive et anticipatrice et contre la tactique de l’UDC de l’exploitation des problèmes. L’OSAR appuiera de manière constructive la mise en œuvre de la loi révisée et en observera l’évolution de manière critique. Elle fera en outre de l’intégration son cheval de bataille pour que les réfugié-e-s et les personnes admises à titre provisoire puissent être intégré-e-s rapidement.

Stéphane Chapuisat s’entraîne à Berne avec des réfugiés
Stéphane Chapuisat jouera du foot avec des réfugiés à Berne lors de la Journée du réfugié le 18 juin 2016. L’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR organise, conjointement avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et le Secrétariat d’État à la migration (SEM), les différentes manifestations dans toute la Suisse.

Oui à des procédures courtes et équitables
Mardi, les six organisations membres de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR ont présenté avec Opération Libero leur Oui à la révision de la loi sur l’asile. L’accélération des procédures et l’extension de la protection juridique ont convaincu les organisations qui, au sein de la société civile, travaillent pour la plupart depuis des décennies dans les domaines de la fuite et de l’asile. Elles voient dans le projet, malgré certains durcissements, une nette amélioration globale pour les requérant-e-s d’asile.

La banqueroute de la politique sur les réfugiés
C’est avec une profonde inquiétude et déception que l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés a pris connaissance des résultats du sommet entre la Turquie et l’UE. Avec l’accord entre l’UE et la Turquie, le droit à une procédure individuelle d’asile est sacrifié. Il traduit la banqueroute morale et juridique de la politique européenne sur les réfugié-e-s.

Voyage en Érythrée: une tempête dans un verre d’eau
Les remous politiques en rapport avec le voyage en Érythrée de femmes et d’hommes politiques suisses n’est pas compréhensible du point de vue de l’Organisation suisse d’aide aux réfugiés OSAR. En effet, ce voyage n’a pas révélé de nouvelles informations sur le pays.

Archives des communiqués de presse